Damien Bourguignon : " je pense que l’ambiance à Raffoux est représentative de la région !! "

Peux-tu te présenter aux supporters Dunkerquois ?

Bonjour à tous, je m’appelle Damien Bourguignon, je suis originaire de la ville de Viry Chatillon dans l’Essonne. J’ai commencé le hockey sur glace à 5 ans à Viry, j’y ai fait une grande partie de ma formation avant de rejoindre le sport étude de Rouen à 17 ans. J’ai ensuite vadrouillé pas mal en France entre Strasbourg, Tours, Lyon, Clermont Ferrand, Dijon, Viry, Marseille et La roche sur yon.

Quel est ton plus beau souvenir dans ta carrière ?

Ce n’est jamais facile d’en sélectionner un, mais les titres avec Viry et Rouen dans les équipes cadets et juniors et mes quelques sélections en équipe de France jeunes sont de très bons souvenirs.

JPEG - 89 ko

Tu as été sélectionné au sein de l’Equipe Nationale du Maroc, peux-tu nous expliquer ton expérience avec cette sélection ? A quelle compétition as-tu participé ? Quel est l’avenir de la sélection Marocaine ?

Quand je jouais à Lyon, en revenant d’un déplacement, j’ai vu la création d’une fédération marocaine et je les ai contacté en me disant pourquoi pas ? 6 mois plus tard je me retrouvais à Rabat (Maroc) pour la première Coupe d’Afrique et 18 mois plus tard j’ai eu la chance de participer au Développement Cup, cette fois ci à Andorre. Ces tournois servent aux différentes nations dans un premier temps, pour pouvoir faire des compétitions et ainsi regrouper des joueurs des 4 coins du globe pour jouer ensemble et partager les différentes cultures autour de ce sport. Cela sert aussi à la nation pour prendre de l’expérience, pouvoir travailler ensemble dans un but commun de développement des structures et pouvoir être reconnue par la fédération internationale avec un projet sérieux. Il était pour moi naturel d’un père Français et d’une mère Marocaine, de rejoindre avec enthousiasme la sélection Marocaine, j’y ai passé que du bon temps et si le calendrier le permet, je me joindrais avec eux pour les prochaines échéances avec grand plaisir. J’aimerais profiter de cette question pour remercier chaleureusement Adil El Far qui m’accompagne tout au long de cette aventure et qui fait vivre ce projet. Sans oublier bien entendu toutes les autres personnes qui donnent de leurs temps pour mener à bien ce projet.

JPEG - 103.7 ko

Quelle image a le club de Dunkerque vu de l’extérieur ?

Dunkerque a l’image d’un club sérieux financièrement, ce qui est rare de nos jours, mais au-delà de ça, c’est un club qui a su devenir professionnel tout en restant un club chaleureux et convivial. C’est une équipe qui est très réputée à domicile et qui démontre chaque année qu’un match n’est jamais finit tant qu’il reste du temps au compteur.

Pourquoi avoir choisi de rejoindre Dunkerque ?

Tout d’abord je sors d’une saison très difficile et je voulais me relancer, j’avais l’opportunité de revenir chez moi à Viry et de vivre avec ma copine ou alors de me challenger ici à Dunkerque. J’ai fait ce choix parce que tous les gens qui m’ont parlé de ce club m’ont donné envie de découvrir la région (Lionel Simon, Victor Théry). Les premiers contacts que j’ai eu ici que ce soit avec Antoine Richer ou le président m’ont mis dans de bonne dispositions pour accepter ce challenge. Et puis il y a cette ambiance particulière ici les soirs de matchs, cela a aussi beaucoup pesé dans ma décision.

JPEG - 2.1 Mo

C’est la crosse que toute l’équipe du Maroc a signé qui est maintenant au temple du hockey à Toronto.

Quel style de joueur es-tu sur la glace et dans le vestiaire ?

Ce n’est jamais facile de se décrire mais je pense être un joueur avec une bonne vision de jeu, doté d’un bon sens du jeu et une bonne technique individuelle. J’aime faire aussi des sacrifices sur la glace. Je pense que mes qualités font de moi un joueur intéressant en avantage et désavantage numérique. Dans le vestiaire, je pense être une personne qui apporte toujours sa bonne humeur, je suis plutôt quelqu’un d’extraverti, qui aime discuter et rigoler. Je suis aussi quelqu’un qui est très respectueux des règles imposées par l’équipe.

As-tu des objectifs personnels et collectifs cette saison ?

En termes d’objectif personnel, cette année je ne m’en fixe pas à part reprendre du plaisir sur la glace et donner à chaque match mon 100%. Pour ce qui est des objectifs collectifs, GAGNER. Ne pas se poser la question et essayer de gagner chaque match.

JPEG - 177.2 ko

Connais-tu l’ambiance les soirs de matchs ?

Bien sûr, comme je le disais ça a été un plus dans ma décision de venir, je pense que l’ambiance à Raffoux est représentative de la région et c’est ce qui crée la difficulté pour les équipes extérieurs de venir gagner à Dunkerque.

Un dernier mot pour les fans ?

J’ai bien hâte de vous rencontrer, je suis sûr que l’on remplira ce chaudron et que vous le ferez vibrer comme vous faisiez bouillonner l’ancien Raffoux. Sachez que je ne vous en voudrais pas pour les maux de tête que vous m’avez donnés après les matchs quand j’étais adversaire à condition que ce soit encore plus fort en septembre. On se voit bientôt autour de notre passion commune pour je l’espère une magnifique saison !!!!

facebookCommentaires
Commentaires