Le corsaire de l’autre rive


Originaire de Saint Pierre et Miquelon, l’attaquant Nicolas Siegfriedt tente une nouvelle aventure avec les corsaires après 6 ans à Strasbourg.

C’est un petit bout de France au large de Terre Neuve. L’Atlantique Nord comme paysage et 6000 âmes, soit 30 fois moins que l’agglomération dunkerquoise. Saint Pierre et Miquelon est un archipel sous l’influence de la culture nord americaine. Pas surprenant de voir plusieurs de ses représentants dans les championnats français de hockey ou en équipe nationale. C’est la terre natale d’un de nos nouveaux corsaires. Né il y a 21 ans à Saint Pierre, Nicolas Siegfriedt connaîtra donc son troisième club avec Dunkerque. « J’ai commencé le hockey à Saint Pierre et Miquelon à 3 ans, explique-t-il, je suis parti à 16 ans en sport étude à Strasbourg où je suis resté 5 ans avant de rejoindre Dunkerque ».

Sport national

Nicolas confirme la tradition du hockey sur son île. « Le hockey y a une place très importante pour tout le monde je pense. Comme nous sommes en Amérique du Nord, c’est comme un sport national pour nous ». Vu le ratio de hockeyeurs pour 6000 âmes, on veut bien le croire. Forcément le hockey doit aussi s’y adapter. « En hockey mineur, les matchs sont disputés sous forme de tournois avec des équipes canadiennes, le plus souvent à Terre Neuve. En sénior, il y a deux équipes, les Cougars et les Missiles qui s’affrontent chaque week-end à Saint Pierre ».

Un projet intéressant

Nicolas Siegriedt retourne sur son archipel chaque été pour voir sa famille et ses proches. Mais c’est bien à Dunkerque qu’il a désormais posé ses valises.
« J’ai choisi Dunkerque car c’est un club avec de l’ambition, bien structuré avec un projet intéressant », précise-t-il. « Je suis un joueur passionné qui aime la victoire et l’ambition ». Il en aura avec ses nouveaux coéquipiers qu’il apprend à découvrir depuis lundi dernier. « Sur le plan collectif, on veut aller en play-off et essayer d’atteindre la finale évidemment. Du côté individuel, je veux améliorer mes points faibles et passer une bonne année avec les gars de l’équipe ».
Dans un peu moins d’un mois, il entamera sa saison sous ses nouvelles couleurs dans une patinoire dont on lui a vanté l’ambiance. Une enceinte située à deux pas de la mer. De quoi lui rappeler les rives de son archipel natal.

Portfolio

facebookCommentaires
Commentaires