Le nouvel attaquant du HGD livre ses premiers mots depuis sa signature.

Kevin Altidor : « Il y a quelque chose de spécial dans les tribunes de Dunkerque »

Peux-tu te présenter aux supporters dunkerquois ?
Bonjour, je m’appelle Kevin Altidor, j’ai 26 ans et je suis né à Montréal. J’ai passé les 3 dernières saisons avec les Remparts de Tours avant de rejoindre les Corsaires.

Quel type de joueur es-tu ?
Je suis un attaquant qui aime s’impliquer autant en zone offensive que défensive. Je suis rapide j’aime bien jouer un jeu assez physique et déranger mes adversaires.

Quel tempérament as-tu sur la glace et dans le vestiaire ?
Je suis assez calme dans le vestiaire, je ne suis pas le plus bavard hors de la glace, mais je crois que je suis assez différent lorsque j’enfile mon équipement. J’aime déconcentrer mes adversaires sans pour autant nuire à mon équipe parce que c’est ce qu’il y a de plus important avant tout.

JPEG - 255.1 ko

Crédit photo :Batvision

Ton gabarit est-il une force pour l’équipe selon toi ?
Je crois que mon gabarit sera un atout pour l’équipe. Je pense que toutes les équipes aime avoir un peu plus de gabarit. Après je ne suis pas le plus costaud mais je me débrouille assez bien depuis mon arrivé en France.

Pourquoi avoir choisi de rejoindre Dunkerque ?
J’ai choisi Dunkerque parce que j’ai quelques amis à moi qui ont joué pour les Corsaires (Mike Dizgun, William Laking, Lino Chimienti Toni Kluuskeri Mikko Mannisto et bien évidemment Jussi Laine) Je n’ai entendu que des bonnes choses sur l’équipe, les supporters, la ville et ses alentours. Je sais qu’il y a un groupe soudé ici avec beaucoup d’expérience et je crois pouvoir amener quelque chose de positif à cette équipe.

Tu es souvent venu jouer à Dunkerque ces dernières années, quels souvenirs gardes-tu de l’ambiance ici ?
Je ne garde que de bons souvenirs de mes matchs à Dunkerque. J’ai vu que des bonnes choses avec des supporters qui débordent de passion pour leur équipe. Jamais j’ai joué un match avec autant de bruit et des supporters qui continuent à pousser leur équipe jusqu’au bout. Sans enlever aux supporters des remparts avec qui je m’entends bien, je crois qu’il y a quelque chose de spécial dans les tribunes de Dunkerque et je crois que tous les joueurs qui y ont mis les pieds au moins une fois peuvent comprendre ce que je dis.

Quelle image a le club de Dunkerque vu de l’extérieur ?
Dunkerque est vu comme un club qui travaille fort et qui ne laisse jamais beaucoup de chance à ses adversaires. On savait que lorsqu’on jouait contre cette équipe il fallait être prêt à jouer 60 minutes de hockey.

JPEG - 292.4 ko

Crédit photo : Batvision

As-tu des objectifs personnels et collectifs cette saison ?
Personnellement je veux juste m’intégrer dans le groupe le mieux possible et travailler chaque jour pour pouvoir donner le meilleur de moi-même à chaque match.
Collectivement mon objectif est toujours de jouer pour une gagnante et qu’on puisse se rendre le plus loin possible.

Dunkerque va évoluer dans une nouvelle patinoire. Que connais-tu de ce projet ?
Oui. J’essaye de m’informer le plus que je peux au sujet de la nouvelle patinoire. Je sais qu’elle n’est pas encore prête à 100%, mais j’ai vu quelques photos et je suis très impatient de voir le résultat final.

JPEG - 319.2 ko

Est-ce que ça a facilité ton choix ?
Je crois que le plus important pour moi c’était de trouver un club qui me fasse confiance et qui voulait vraiment m’avoir dans ses rangs. Après avoir parlé avec Antoine et quelques joueurs de l’équipe c’est exactement ce que je ressentais. C’est sûr qu’avoir une nouvelle patinoire a aidé un peu mon choix, mais je pense aussi que Dunkerque est une des équipes qui a gardé la majorité de ses joueurs qui ont bien préformé aux cours des dernières années. Je pense réellement que ce club monte en puissance.

Un dernier mot pour les fans ?
Merci aux supporters qui m’ont déjà envoyé quelques messages de bienvenue. J’ai hâte de tous vous rencontrer lors de mon arrivée puis j’ai surtout hâte qu’on puisse créer une superbe ambiance dans notre nouvelle patinoire.

facebookCommentaires
Commentaires